Imprimer

Le projet Gouvernance Urbaine du Grand Antananarivo ou GUGA est un financement à hauteur de 5millions d’Euros de don venant du Gouvernement Français à travers l’Agence Française de Développement. La Composante II « Renforcement de l’ingénierie de formation urbaine » est confiée au Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation à travers l’INDDL avec un montant total de 2.000.000 d’euros et une Période d’exécution de 2019 à 2022.

Le Projet de Renforcement de la Gouvernance Urbaine du Grand Antananarivo (GUGA) a pour finalité une meilleure maîtrise du développement urbain de l’agglomération.  Il comporte deux composantes à savoir d’une part la création d’une agence d’urbanisme pour améliorer la planification du développement de l’agglomération et l’efficacité des services urbains  (budget de 3.000.000 €) et d’autre part le Renforcement des capacités des communes du Grand Antananarivo et de  l’ingénierie de formation urbaine, à  travers l’Institut National de la Décentralisation et du Développement Local (INDDL)

La composante II du projet GUGA. L’INDDL, Maitre d’Ouvrage de la composante 2 est l’acteur principal pour sa mise en œuvre. Il a pour mission la formation et le renforcement des compétences des élus et des agents des CTD, ainsi que la recherche et la promotion de la décentralisation et du développement local.

Les interventions de la composante II GUGA se déclinent selon deux axes principaux dont le renforcement de capacités de 27 communes de l’agglomération du grand Antananarivo ainsi que le renforcement des capacités d’intervention de l’INDDL.

 Le renforcement de capacités de 27 communes. Les communes sont au cœur de la démarche et préparent leur Plan de renforcement de capacités avec l’appui de l’INDDL, à cet effet, elles signent avec l’INDDL un contrat d’objectifs pour la réalisation d’activités inclues dans les PRC. Les activités seront alors réalisées sous la maitrise d’ouvrage de l’Institut dans le cadre du projet GUGA.

Il est à noter que les actions qui peuvent être financées dans le cadre des PRC sont ceux qui sont destinées à l’amélioration de la gestion au quotidien des services communaux et peuvent être des formations, des appuis-conseil et de l’accompagnement technique et certains équipements, des voyages d’études ainsi que des interventions et des études.

Les 27 communes bénéficiaires de la composante II du projet GUGA sont les suivantes : Ivato, Antehiroka, Ambohitrimanjaka, Ambohidratrimo, Talatamaty, Ambatolampy Tsimahafotsy, Ambohijanaka, Soavina, Soalandy, Itaosy, Fenoarivo, Ankaraobato, Ankadimanga, Andoharanofotsy, Ampitatafika, Ampanefy, Ambohidrapeto, Ambavahaditokana, Alakamisy Fenoarico, Ankadikely Ilafy, Manandriana, Sabotsy Namehana, Anosy Avaratra, Ambohimangakely, Ambohimanga Rova, Ambohimanambola et Alasora .

Le renforcement des capacités d’intervention de l’INDDL : L’INDDL doit s’affirmer comme le pôle de référence de la politique nationale de décentralisation et développement local en matière de renforcement des capacités des communes et au service de ces dernières.

Le projet GUGA vient appuyer l’INDDL pour le renforcEment de ses capacités d’intervention, dans les domaines spécifiques comme la gestion de ses RH (GRH) pour assurer l’opérationnalisation des activités des 5 Directions ; la gestion financière et comptable ; le renforcement des moyens matériels d’action ; le développement stratégique par l’amélioration des systèmes de planification, de programmation et suivi-évaluation ; le développement d’un système d’information et communication ainsi que le renforcement de l’ingénierie de formation au sein de l’INDDL et la création d’un système de certification, de labellisation des formations et d’accréditation des prestataires garantissant le respect de normes nationales conformes aux orientations de la politique nationale de décentralisation et de développement local.

La signature de la convention de financement a été effectuée en mois de Septembre 2018 entre l’ancienne Ministre des Finances et du Budget Vonintsalama Andriambololona et l’Ambassadeur de France Véronique Vouland Aneini.