Sessions de Comité d’octroi pour les Communes GUGA

Les quatre vagues de sessions du Comité d’octroi, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Gouvernance Urbaine de Grand Antananarivo (GUGA) ont été réalisées.
En effet, il a été stipulé dans la convention dudit projet qu’après la réalisation du plan de renforcement des capacités (PRC) des Communes bénéficiaires du financement du Projet GUGA/INDDL, il appartient au Comité d’octroi d’approuver les contrats d’objectifs et les conventions de financement des Communes bénéficiaires.
A cet effet, les projets éligibles des 24 Communes sur 28 ont été examinés :
Plusieurs chantiers sont prévus pour développer ces communes, tels que la sécurisation des patrimoines des communes, l’amélioration de la performance de gestion des communes, l’amélioration des capacités de gestion des dirigeants et du personnel des communes, l’amélioration de la performance du service de l’état-civil, l’amélioration de la performance des communes en matière de maîtrise d’ouvrage, la gestion en eau-hygiène-assainissement, l’amélioration des recettes communales, l’amélioration de la gestion des ressources humaines, la promotion de l’informatisation dans les services communaux, l’amélioration sur la gestion des déchets, l’amélioration de l’assainissement dans les communes, le renforcement de la gestion et du suivi des infrastructures du Projet Lalankely.
Tous les contrats d’objectifs de ces 24 Communes ont été approuvés sans réserve par le Comité d’octroi.

JOURNEES INTERNATIONALES DES REGIONS 3ème EDITION A SOFIA.-

La Région Sofia est à l’honneur lors de la troisième édition de la célébration des Journées internationales des régions organisée par le Ministère des Affaires étrangères en collaboration avec le Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation avec la Région Sofia.
L’émergence territoriale, garant d’un développement harmonieux et équilibré des régions, est l’une des priorités du Gouvernement conformément aux «Velirano» établis par le Président de la République. C’est toujours dans le cadre de l’IEM, et en exécution du Programme général de l’Etat (PGE) que le Ministère des Affaires étrangères et le Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation ont continué à œuvrer pour le développement des régions en organisant la troisième édition des Journées Internationales des Régions à Sofia.
« Sofia naturellement riche, pôle de développement durable »
Tel a été le thème de cette troisième édition, qui a duré trois jours (28 au 30 octobre 2021) à l’Hôtel Belle Vue, Antsohihy.
A l’occasion de l’ouverture officielle de ces évènements jeudi dernier, le Premier ministre Ntsay Christian – accompagné de quelques membres du gouvernement – n’a pas manqué de souligner l’importance d’une telle manifestation basée sur l’effectivité de la décentralisation émergente. « Les soutiens des bailleurs sont vivement encouragés » disait-il.
En effet, l’initiative a pour objectif de soutenir le développement de chaque Région de Madagascar en offrant une plateforme de rencontre et d’échanges entre les acteurs du développement des régions, d’une part, et les missions diplomatiques, les partenaires techniques et financiers, les organismes bilatéraux de coopération et les ONG établis et représentés à Madagascar, d’autre part.
Après la Région Itasy au mois dernier, la Région Sofia a emboité les pas en déployant tous ses atouts pour séduire les bailleurs nationaux et internationaux par rapports à ses potentialités.
En effet, la Région Sofia comprend 7 districts et 120 communes, et se situe sur le littoral nord-ouest de Madagascar, au sein de la Province de Mahajanga. Le chef-lieu de la région, Antsohihy se situe à près de 440 km environ de Mahajanga, sur la RN6 qui va vers Antsiranana.
La disponibilité des ressources naturelles variées et abondantes au sein du territoire permet à la région de jouir d’une importante potentialité agricole. La disponibilité de ses terrains cultivables et la polyvalence de son climat influent considérablement à la pratique d’une variété de cultures, et ce, d’un district à un autre.
Principalement destinée au commerce (81,5%), la culture de céréales est la principale filière dominante au sein des terres cultivées de la région (77,1 %).
Par l’adaptation de son climat et la disponibilité de ses terrains, la région Sofia présente ses attraits en matière d’élevage Des services d’appui sont également à la disposition de tous les districts et participent à ce fait au développement de l’élevage au sein du territoire : des cabinets vétérinaires et des dépôts de vente d’engrais et de semence.
Bénéficiant d’un nombre considérable de lacs et de fleuves, et d’une zone côtière, la région Sofia incite davantage la promotion de la pêche sur son territoire. En ce qui concerne les méthodes qui y sont adoptées : la traditionnelle prime, et ce, dans un souci d’autoconsommation des ménages ; quant au fumage, il est surtout attribué aux produits à expédier au sein de la capitale pour la fabrication de provende.
Située à proximité de l’île de Nosy-Be et bordée par une longue bande de plage, la région Sofia bénéficie d’un grand potentiel touristique. Grâce à sa biodiversité tropicale riche, la région attire naturalistes et randonneurs du monde entier. La région a récemment fait sa renommée pour la découverte du Microcebus johani, la 113e espèce de lémurien endémique à Madagascar, tirée du nom du célèbre chercheur malgache Jonah Ratsimbazafy. Le charme de la région est surtout relevé par la visite de baleines à bosse. Les forêts primaires de la région sont aussi parmi les derniers refuges de l’indri-indri, de l’aye-aye, du fosa… et ses mers servent de transits aux baleines à bosse au mois de juin jusqu’au mois de septembre. Des infrastructures hôtelières sont également à la disposition de la région, dont 3 hôtels de catégorie étoile et 80 de catégorie Ravinala.
Le tissu industriel tend à se développer dans la Région pour renforcer la commercialisation des produits transformés et semi-transformés.
Ainsi, la présentation des potentialités économiques de la Région et la promotion des investissements nationaux et/ou internationaux s’avèrent nécessaires pour valoriser les atouts de la région.
Par ailleurs, les activités au cours des trois jours d’exposition ont convergé afin de donner des informations sur l’accès aux marchés du secteur privé malagasy dans la région (les producteurs, les artisans, les agriculteurs…). Les visiteurs, mais surtout les investisseurs locaux et internationaux, ont pu découvrir des stands d’exposition de produits « vita malagasy » lors de l’évènement. Pour ces derniers, ce fut l’occasion d’en apprendre davantage sur les potentialités des régions. Pour les agriculteurs malagasy, ce fut plutôt un moyen de connaître les normes.
Pour le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Pierre Holder Ramaholimiaso, « cette initiative a pour objectif d’assurer l’autonomisation et la responsabilisation des collectivités territoriales décentralisées conformément au 12e Velirano du Chef de l’Etat ». Une formation des maires (116), initiée par la Direction de la Coopération des Collectivités et par l’INDDL, axée sur la gouvernance locale (volet financement et fiscalité locale) a été organisée mercredi dernier au cours de laquelle les participants ont pu initier et approfondir les différents points qu’ils devraient maitriser dans ce domaine.
Pour couronner le tout, le Gouverneur de la région, le Général Lylison René de Rolland a conduit une visite des représentants des partenaires internationaux à Nosy Lava, Nosy Antanimora et à Nosy Saba afin de découvrir les atouts de la Région Sofia.

Atelier de lancement du projet Gouvernance Urbaine du Grand Antananarivo.

L’ouverture officielle de l’atelier de lancement du projet GUGA s’est tenue le mois de février 2020. Il avait pour objectif d’informer largement tous les partenaires de l’INDDL du démarrage de la phase opérationnelle du volet II du projet qui est le Renforcement des capacités des CTD et de l’INDDL et ainsi poser les bases d’une collaboration efficace avec toutes les parties prenantes.
L’objectif général de l’atelier de lancement a été de faire connaître le projet aux partenaires de l’INDDL et d’installer les bases de partenariat à développer avec les 28 communes de la zone d’intervention. L’atelier a visé spécifiquement à acter le lancement du volet II du projet dont l’INDDL est le Maitre d’Ouvrage et le faire connaître aux différentes parties prenantes, d’informer les collectivités territoriales partenaires de GUGA sur la démarche Plan de Renforcement de Capacité ainsi que de préparer le démarrage de l’activité d’élaboration du PRC.
A l’issue de l’atelier, les partenaires de l’INDDL ont connu le volet II du projet : objectifs, activités, résultats attendus et les collectivités territoriales seront impliquées dans la démarche PRC.
Le Secrétaire Général du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation M. RASOLOMAHOLY RAKOTOZANANY Célestin, le Directeur de l’Agence Française de Développement M. BERTRAND-HARDY Jérôme, Le Directeur Général de l’INDDL M. SAÏD Ahamad Jaffar, les différents partenaires et participants avaient honoré de leur présence la cérémonie d’ouverture officielle de cet atelier.