Promotion d’une Politique Foncière Responsable- ProPFR

FORMATION DES ACTEURS POUR UNE GOUVERNANCE FONCIERE RESPONSABLE (ProPFR)
La Promotion d’une Politique Foncière Responsable (ProPFR), est un projet de développement rural, sous tutelle du Ministère de l’Aménagement du Territoire et des Services Fonciers (MATSF), financé par Ministère fédéral allemand de la coopération économique et de développement (BMZ) et mis en œuvre par la GIZ. L’objectif du projet est « la sécurisation et l’accès à la terre, qui est un préalable fondamental pour la mise en valeur durable
des paysages forestiers, s’est amélioré pour la population rurale de la région de Boeny et tout
particulièrement pour les femmes chef de ménage et les groupes marginalisés ».
Ainsi, une formation informative est nécessaire à l’endroit des acteurs concernés par la gouvernance foncière dont entres autres les Communes, les acteurs étatiques et non étatiques au niveau de la commune, les services techniques déconcentrés de l’Etat, le secteur privé.
Dans cette optique, le Projet ProPFR a fait appel à l’Institut National de la Décentralisation et du Développement Local (INDDL) , qui, selon le décret n° 2011-230 du 10 mai 2011 portant sa création, son organisation et son fonctionnement et selon le décret n° 2018 – 258 portant sa réorganisation en Direction Générale est un établissement public à caractère administratif doté d’une personnalité juridique, spécialiste en formation et renforcement de capacités des agents des collectivités territoriales décentralisées, et en collaboration avec la DSFD, pour assurer la formations de ces acteurs précités. Et ainsi débute le partenariat.
Une convention relative aux allocations de subvention locale n° 0121 a été ainsi signée entre les deux entités le 22 Février 2021 et a fait objet d’un avenant le mois de Septembre 2021.
Ainsi, l’INDDL sera amené à former :
a. Les acteurs communaux comprenant : les maires et les présidents des conseils communaux, ainsi que les Agents des guichets fonciers (AGF).
b. Les acteurs au niveau des services techniques déconcentrés.
c. Les secteurs privés et les sociétés civiles.
d. Les associations des journalistes et les universitaires

A travers cette collaboration, les résultats suivants sont attendus :
• Les différents participants connaissent les directives volontaires de la gouvernance foncière, la NLPF.
• Les textes régissant le foncier, disposent de la capacité d’analyse des problématiques de la gouvernance des régimes fonciers.